• mar. Juil 16th, 2024

FirstAfriqueTv

Le vrai visage de l’information.

RENOUVELLEMENT DES MEMBRES DE LA HAAC : LE CFCP INCITE L’INSTUTITON AU RESPECT DE LA LOI EN VIGUEUR

Déc 9, 2023
Ahonon Michel

Le Comité de Facilitation Carte de Presse (CFCP) au Bénin réagit face au projet de code électoral élaboré par les conseillers de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC). Ceci, dans le cadre de l’organisation et la gestion des prochaines élections des membres de l’institution. C’était au détour d’une conférence de presse animée par Michel AHONON, président dudit comité, ce vendredi 8 décembre 2023 à la maison des médias de Cotonou.

 

Le projet de code électoral élaboré par les conseillers de la HAAC aurait été fait sans l’implication de la Commission Électorale Nationale Autonome CENA. Il s’agit d’un projet de code électoral que les associations des professionnelles des médias ont toujours utilisé pour organiser les élections en leur sein.

En effet, l’actuelle mandature de la HAAC expire en juillet 2024. Ainsi, en se référant à l’article 22 de la loi n° 2022-13 du 5 juillet 2022, portant loi organique sur la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication, « le renouvellement des membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication doit intervenir au moins un mois avant l’expiration de leur mandat », a rappelé le président du comité.

 

À en croire Michel AHONON, l’autre anomalie que relève le Comité de Facilitation Carte de Presse parmi tant d’autres, est que les professionnels des médias qui seront appelés à choisir leurs représentants pourront s’inscrire sur les listes électorales avec une carte d’identité au lieu de la carte de presse. Pour le comité, il s’agit d’un rétropédalage, au regard de la loi 2015-07 du 20 mars 2015 portant Code de l’information et de la communication. La qualité de journaliste est matérialisée par la détention d’une carte de presse, indique l’article 21 de cette loi. « Si cette disposition arrivait à être adoptée en l’état, la HAAC violerait non seulement sa propre loi organique, mais plus encore les dispositions de la loi 2015. » estime Michel AHONON

Le Comité de facilitation de la carte de presse met en garde l’institution et l’exhorte à respecter la loi en vigueur dans le cadre du renouvellement des membres de l’institution prévu en juin 2024.

 

A.K.S./ La rédaction

First Afrique Tv