• ven. Mai 24th, 2024

FirstAfriqueTv

Le vrai visage de l’information.

TROISIÈME ÉDITION DE GERMANUS : «On a eu de belles choses…», dixit le président QUENUM

Mar 22, 2022
Karate

La troisième édition de la compétition féminine de Karaté dénommée Germanus s’est tenue ce dimanche 20 mars 2022 dans l’enceinte du centre Capital Jeunesse à Fidjrossè (Cotonou). Au-delà des combats sur les tatamis et des médailles distribuées aux meilleures athlètes, c’est une occasion pour l’initiatrice de cette activité  de célébrer la femme athlète.

 

 

C’est une compétition qui a connu la participation d’une quarantaine de jeunes filles dont l’âge est compris entre 6 et 17 ans, toutes issues des clubs de karaté de la ligue Atlantique-Littoral.  Organisée par le centre capital jeunesse, l’édition 2022 de « Germanus » vise à passer en revue le niveau des athlètes et aussi de célébrer la femme, en marge de la commémoration de la Journée internationale des droits de la femme. Une compétition qui s’est déroulée  sous les regards admiratifs de la présidente dudit centre Florence Ligan,  des membres du comité exécutif de la fédération béninoise de Karaté-Do avec à sa tête le président Rock Quenum.  La Ligue Atlantique-Littoral de Karaté-do est aussi représentée par son président Éric Gbegbo et autres membres.

 

Le cachet spécial pour cette 3ème édition est le fait que la compétition a été entièrement officiée par des dames. Une première pour le karaté béninois.  De quoi faire réjouir la présidente de l’ONG Capital Jeunesse Florence Ligan, qui s’engage à poursuivre l’œuvre entamée il y a quelques années.

 

Voici quelques impressions des acteurs présents à cette compétition

 

Rock Quenum, président de la fédération béninoise de Karaté -do

«On devrait remercier les coachs car c’est la dernière compétition aujourd’hui. Il y a eu de révolution, le nivellement se fait. On a eu de belles choses, tout n’est pas encore parfait, d’ailleurs nous sommes sur la voie et tout sera fait. Mais franchement, c’est promoteur, les enfants sont entrain de comprendre les choses à temps, c’est-à-dire qu’ils se donnent la guerre à l’intérieur. »

 

Éric Gbegbo, président de la ligue Atlantique et Littoral de Karaté.

«Au niveau du Karaté, nous avons des amazones. Pour nous, l’organisation est une fierté. C’est la relève de la jeune fille, pas autre mot pour dire qu’elle est assurée. Le travail au niveau des différents clubs de judo est assuré. Nous devons féliciter les jeunes filles qui ont accepté d’abord de participer à cette compétition afin de montrer ce que nous faisons, ensuite féliciter les parents qui ont accepté inscrire leurs enfants et finalement à tous les clubs de la ligue. Je dis un grand merci et que le travail continue.»

 

 

Immaculé Anagonou (Médaillée d’or en Kata , catégorie 10-11 ans)

«Je suis très heureuse d’avoir gagné cette médaille d’or. Nous avons longtemps travaillé pour y arriver. Je remercie le coach de mon club pour le suivi. J’espère gagner davantage de médailles cette année.»

 

 

Gracia Aboudou (Médaillée d’argent en Kata et médaillée d’or en kumité, catégorie 12-13 ans)

«Je suis un peu déçue de n’avoir pas gagné les deux médailles d’or possibles mais, je reste motivée puisque ça n’a pas été facile. Mes adversaires étaient à un bon niveau et donc, m’ont permis de me surpasser pour atteindre ces résultats.»

 

Séverin A./ La Rédaction

First Afrique Tv