• lun. Mai 27th, 2024

FirstAfriqueTv

Le vrai visage de l’information.

TERRORISME EN ZONE URBAINE : L’ARMÉE BÉNINOISE ANTICIPE AVEC ‘‘METROPOLIS 2024’’

Fév 19, 2024
Metropolis

L’Etat-Major Général du Bénin a organisé, ce jeudi 15 février 2024, une manœuvre dénommée «Metropolis 2024». Il est question de se préparer pour d’éventuels cas de terrorisme dans les zones urbaines.

La zone d’opérations qui a servi de cadre à «Metropolis 2024» est Togbin Daho, à Godomey dans la commune d’Abomey-Calavi. Il s’agit d’un entraînement des Forces de défense et de sécurité dont l’articulation est à dominante forces spécialisées. La mise en œuvre a mobilisé un Groupement de Forces évalué à 831 hommes (toutes armées comprises). Plusieurs objectifs y sont assignés dont la poursuite du renforcement de la capacité opérationnelle des FDS à faire face aux nouvelles menaces.

Multiplier les initiatives

Selon le Chef d’État-Major Général des Forces Armées Béninoises, le Général Fructueux Gbaguidi, l’opération vise trois objectifs essentiels. « Le premier, c’est de tester le savoir-faire des forces de défense et de sécurité en cas de survenance de crise en zone urbaine. Le 2e objectif est de tester la coordination en notre sein et le 3e, la coordination avec les camarades des forces de sécurité ».

A l’en croire, l’exercice a permis de constater que de bonnes choses ont été faites. De moins bonnes aussi. Ce qui oblige à multiplier ces genres d’initiatives. « Nous avons également vu que de moins bonnes ont été faites. Nous sommes conscients de ce que nous devons continuer à nous améliorer afin de continuer à assurer la sécurité de nos populations », a expliqué le Général Fructueux Gbaguidi.

En outre, l’appréciation de l’environnement géopolitique sous régionale et nationale recommande la prudence, la prévention. En conséquence, la prévision amène l’Etat-Major Général à poser des actions fortes. Le «Metropolis 2024», s’inscrit parfaitement dans une vision d’anticipation et de prévention du CEMG qui a voulu les traduire en actes en ce début d’année 2024.

Dans ses propos, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique a renchéri en ces termes qu’« il faut s’exercer beaucoup pour être sûr de réussir le jour de l’examen. C’est un exercice, nous pensons qu’il doit se répéter et de façon régulière pour que nos forces soient bien entraînées et bien aguerries ». A en croire Alassane Séidou, les attaques terroristes peuvent survenir à tout moment.

Démenti formel

Des rumeurs ont indiqué le week-end dernier que le Chef d’Etat-major général des armées aurait été placé en résidence surveillée.

Ce jeudi 15 février, les hommes de la presse ont profité de la fin des exercices militaires des Forces de défense «Metropolis 2024» pour interroger le patron de l’armée béninoise sur cette situation. « Je ne réponds pas aux plaisantins », a répliqué d’abord le Général Fructueux Gbaguidi avant d’ajouter. « Ce que j’ai fait aujourd’hui prouve à souhait que tout va bien ». Il a été renchéri par le ministre de la Défense nationale, Alain Fortunet Nouatin, également présent sur les lieux. « … J’étais avec le Chef d’Etat-Major quand on a vu le Whatsapp qui disait qu’il était en résidence surveillée, je l’ai regardé… Non, il n’est pas en résidence surveillée… On était tous ensemble … On était quelque part, nous on a ri…», a-t-il ironisé.

Le ministre délégué à la Défense a ajouté qu’au « niveau de l’armée, il n’y a rien qui se passe. L’armée est républicaine, et l’armée est loyale à son chef qui est le Président de la République ».

Séverin A./La Rédaction

First Afrique Tv