• mar. Juil 16th, 2024

FirstAfriqueTv

Le vrai visage de l’information.

SÉNÉGAL : SONKO RÉHABILITÉ, L’ÉTAT CONTESTE

Oct 16, 2023
Sonko

L’opposant sénégalais Ousmane Sonko, a été réhabilité par un juge du tribunal administratif de Ziguinchor. Le magistrat a ordonné la réintégration de ce dernier dans les listes électorales pendant que les avocats de l’Etat contestent annonçant un pourvoi en cassation devant la Cour suprême.

C’est une victoire d’étape pour Ousmane Sonko dans la course à la présidentielle de 2024. Radié des listes électorales et en prison depuis quelques mois, l’opposant sénégalais peut en attendant la suite de cette saga politico-judiciaire, se frotter les mains.

En effet, le juge Sabassy Faye, a ordonné jeudi 12 octobre 2023 qu’Ousmane Sonko, soit rétabli sur les listes électorales dont il a été radié. Une décision qui permettrait a priori au patron du parti Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) à prendre part à la présidentielle de février 2024, dont il serait l’un des principaux candidats.

Pour les avocats de l’opposant, la justice a dit le droit. Par conséquent, il s’agit d’une victoire de la démocratie. S’exprimant sur le délibéré du tribunal, Ciré Clédor Ly l’un de ses conseils, a fait savoir que « juridiquement, Ousmane Sonko doit être candidat».

 

L’ÉTAT CONTESTE

Il s’agit d’une victoire pour Ousmane Sonko certes mais celle-ci est encore loin de garantir sa candidature à la prochaine présidentielle. Les avocats de l’Etat qui dénoncent les conditions et la partialité du procès ont annoncé un pourvoi devant la Cour suprême.

Dans un communiqué, le représentant de l’Etat à l’audience a indiqué que « Pour l’instant, Ousmane Sonko ne peut être réintégré dans les listes électorales ». Il a dénoncé une audience qui « s’est tenue dans des conditions indignes d’un procès équitable ».

Selon les médias sénégalais, l’audience qui a duré treize heures, s’est déroulée dans une ambiance électrique. Elle a été marquée par des tirs de gaz lacrymogène pour éparpiller les sympathisants venus en masse apporter leur soutien à Ousmane Sonko aux abords du tribunal.

Il faut rappeler qu’Ousmane Sonko séjourne en prison depuis fin juillet 2023. Il a été reconnu coupable de plusieurs chefs d’inculpation, dont appel à l’insurrection, association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et atteinte à la sûreté de l’Etat. Son parti politique a été également dissout suivie de sa radiation des listes électorales.

Avant sa condamnation, les partisans d’Ousmane Sonko ont plusieurs fois manifesté. Des contestations qui ont donné lieu à des confrontations avec lez forces de l’ordre avec un bilan humain qui fait état de plusieurs morts.

 

Jacob Y./La rédaction

First Afrique Tv