• lun. Mai 27th, 2024

FirstAfriqueTv

Le vrai visage de l’information.

BENIN : JOURNÉE INTERNATIONALE DU REIN

Mar 13, 2023
Semaine Renale
La société béninoise de néphrologie a organisé une campagne de prévention et de dépistage samedi 11 mars 2023 à la place de l’étoile rouge de Cotonou. L’activité s’inscrit dans le cadre de la journée internationale du rein. 
Le collège des médecins néphrologues du Bénin font de leur cheval de bataille les maladies rénales. Ils étaient tous dans la journée de  ce samedi à Cotonou pour sensibiliser la population sur les dispositions à prendre pour prévenir les maladies rénales accompagnées des tests de dépistage.
L’événement organisé par la société béninoise de néphrologie avec l’appui financier du Conseil des Béninois de France, du Fas Artium et d’Élan du Bénin a connu la présence du ministre béninois de la santé, Benjamin Hounkpatin.
Il est remarqué aujourd’hui que « la maladie rénale est causée par trois principales maladies. Au nombre de celles-ci, l’hypertension artérielle, le diabète et la Drépanocytose », a fait savoir le Pr Jacques Vigan, médecin néphrologue au CNHU de Cotonou. A l’en croire, il est important de procéder au dépistage des maladies rénales. C’est dans ce cadre que le gouvernement du Bénin a entrepris plusieurs actions pour faire obstacle au mal et venir en aide aux sujets à risques afin d’éviter la phase terminale.
Selon le ministre de la santé, le professeur Benjamin Hounkpatin, le Bénin vient d’être doté de deux centres de dialyse, l’un au Centre hospitalier universitaire des départements de l’Ouémé-Plateau et l’autre dans les départements des Zou-Collines. L’ouverture de ces centres ont permis de soigner bon nombre de patients, a-t-il renchérit.

Aussi, le gouvernement a octroyé des bourses de formation pour de nouveaux apprenants depuis la rentrée 2021. Pour le ministre Benjamin Hounkpatin, la célébration de la journée internationale du rein 2023 dont le thème est «Sensibiliser à la prévention, aux facteurs de risque ainsi qu’aux conditions de vie lorsqu’on souffre d’une maladie rénale », est une occasion « pour nous mobiliser davantage pour soutenir nos malades et leurs familles mais aussi et surtout pour prévenir, pour vulgariser les mesures de prévention qui doivent être appliquées par tous ».  
Pour le président de la Société béninoise de néphrologie, cette campagne de sensibilisation est d’une importance capitale pour la population. Cela se justifie par la présence du ministre lui-même, et du soutien apporté par les trois associations de la diaspora précédemment citées. « Cette manifestation d’aujourd’hui est ce qu’il faut pour dépister précocement la maladie rénale. L’objectif est de dire avec quelques éléments, que vous, vous avez un problème de rein, allez voir le néphrologue, on va faire les examens complémentaires, on va vous amener et vous prendre en charge pour éviter que le reste se dégrade et que vous tombiez en dialyse », a rappelé le Docteur Ubald Assogba-Gbindoun.
Séverin A./ La Rédaction
First Afrique Tv