• lun. Juil 15th, 2024

FirstAfriqueTv

Le vrai visage de l’information.

BIENTÔT LES ECHOS DE NOS MILLIARDS EN ETUDE AU PARLEMENT

Oct 2, 2023
Wadagni

PROJET DE LOI DE FINANCES 2024

 

Réunis en conseil des ministres le 26 septembre 2023, le gouvernement du Bénin a annoncé la transmission à l’Assemblée nationale, pour examen et vote, du projet de budget général de l’Etat, gestion 2024. Le projet de loi de finances qui sera soumis aux parlementaires s’équilibre en ressources et en charges à 3.199,274 milliards de de F.CFA

 

En raison de la fête de Maouloud célébrée mercredi 27 septembre, le gouvernement du Bénin a anticipé sur le conseil des ministres de cette semaine.

Parmi les décisions qui ont sanctionné cette réunion hebdomadaire de l’exécutif, figure celle liée au projet du budget général de l’Etat, gestion 2024. Il y ressort un projet qui s’équilibre en ressources et en charges à 3.199,274 milliards de FCFA contre 3.033,337 milliards de FCFA de la loi de finances, gestion 2023, soit un accroissement de 5,5%.

Selon le compte rendu du conseil des ministres, le projet de budget général de l’Etat, gestion 2024 ‘’ prévoit un taux de croissance du PIB de 6,5% en 2024 contre 6,1% attendu à fin décembre 2023, un déficit budgétaire qui s’établirait à 3,7% du PIB contre 4,3% projeté pour la fin de l’année 2023, un taux d’inflation maîtrisé et un niveau d’allocation de ressources aux actions à sensibilité sociale qui atteindrait 41,9% du budget général’’.

Il sera mis en exécution de telle enseigne à accélérer la transformation structurelle de l’économie et à opérer concomitamment, une meilleure répartition des fruits de la croissance.

A travers ce projet de loi élaboré, le gouvernement béninois entend poursuivre la politique de redressement des comptes publics au service de l’équité, de la justice sociale et de l’investissement structurant ainsi que les efforts de résilience de l’économie nationale face aux chocs exogènes et aux effets néfastes des changements climatiques.

Le compte rendu du conseil des ministres précise également que ‘’les ressources du budget de l’Etat pour la gestion 2024 sont chiffrées à 2.076 milliards de FCFA contre 1.840 milliards de FCFA prévus dans le scénario initial de la loi de finances 2023. Elles sont donc en augmentation de 236 milliards de FCFA, correspondant à un taux de progression d’environ 12,8%’’.

 

BIENTÔT 105 FONCTIONNAIRES DES EAUX, FORÊTS ET CHASSE RECRUTES

Au cours du conseil des ministres tenu mardi 26 septembre 2023, le gouvernement a également annoncé le recrutement et la formation de cent cinq (105) fonctionnaires des Eaux, Forêts et Chasse au titre de l’année 2023.
Cette annonce se justifie par l’insuffisance du personnel du corps à déployer par rapport aux différents défis qui se pointent à l’horizon.

En effet, les effectifs des Eaux, Forêts et Chasse sont en deçà des ratios recommandés pour assumer convenablement l’étendue des missions à elle assignées dans le con-texte actuel d’enjeux sécuritaires et de résilience aux changements climatiques, a fait mention le du con-seil des ministres.

A en croire le relevé du conseil des ministres, les recrutements effectués en 2020 et 2022 ont permis de réduire le déficit qui s’observait, notamment en ce qui concerne le corps des gardes forestiers. «Mais, au regard des départs à la retraite qui interviennent chaque année et de la nécessité pour notre pays de préserver ses ressources forestières tout en honorant ses engagements internationaux, il s’avère indispensable de procéder à un renforcement des effectifs des corps de ces fonctionnaires».

Par conséquent, au titre de l’année 2023, 95 gardes forestiers, 5 contrôleurs et 5 conservateurs des Eaux, Forêts et Chasse seront recrutés et formés.

 

Séverin A./La Rédaction

First Afrique Tv