• mer. Fév 28th, 2024

FirstAfriqueTv

Le vrai visage de l’information.

AUDIT DU FICHIER ELECTORAL AU BENIN : WILFRIED HOUNGBEDJI CONFIRME LA TRANSPARENCE DU Pr TALON

Déc 4, 2023
Wilfried Leandre H

Le Chef de l’État béninois a donné son accord au parti d’opposition Les Démocrates pour auditer le fichier électoral. C’est l’une des conclusions de la rencontre tenue, ce lundi 27 novembre 2023, entre le locataire de la Marina et les leaders du parti Les Démocrates.

Le président Talon a laissé libre choix à Boni Yayi et les siens de désigner eux-mêmes les auditeurs. Il est allé plus loin en promettant de demander au Gouvernement de payer la facture si les demandeurs n’étaient pas en mesure. « Je suis d’accord pour que vous auditiez le registre national d’état-civil, y compris le logiciel d’extraction de la liste électorale. Vous pouvez choisir les experts que vous voulez pour le faire, mais veillez à ce que ce ne soit pas fantaisiste. Et si le parti Les Démocrates n’a pas les ressources pour le faire, je vais demander au Gouvernement de financer ».

Appréciant cette décision lors de son rendez-vous hebdomadaire d’échanges avec la presse du vendredi 1er décembre 2023, le porte-parole du Gouvernement a estimé que le président Talon a fait preuve de transparence et de confiance en soi.

A en croire Wilfried Léandre Houngbédji, « l’acceptation du Président Talon pour ce processus est une preuve transparence », a laissé entendre le Secrétaire général adjoint du Gouvernement. Pour lui, le fait que le Président ait accepté ce processus démontre une grande confiance en soi et un effort de travail important.

Grâce à cet audit, les doutes seront désormais dissipés sur la fiabilité de la liste électorale, a-t-il ajouté. « Le Chef de l’État souhaite avoir une liste électorale irréprochable », a indiqué Wilfried Léandre Houngbédji. Par conséquent, le Gouvernement est prêt à prendre les mesures nécessaires, si l’audit révèle des insuffisances.

Le porte-parole du Gouvernement a rappelé que pour les Législatives de 2023, l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), avait associé tous les partis engagés dans la compétition électorale pour procéder à l’audit du fichier.

Même si cet audit n’a pas la même envergure que celui demandé par Les Démocrates actuellement, un travail inclusif avait tout de même été fait.

Rappelons qu’avant cette rencontre entre Patrice Talon et Les Démocrates, Boni Yayi, Président dudit parti, avait annoncé, le 10 novembre dernier, avoir demandé à l’Union Africaine, la CEDEAO, les partenaires bilatéraux et aux autres partenaires de la communauté internationale de diligenter au Bénin une mission pour s’enquérir du cadre institutionnel mis en place par le Président Talon dans la perspective des élections générales de 2026. Pour lui, ce cadre n’est pas inclusif du fait de l’absence des représentants de l’opposition dans les instances chargées d’organiser les prochaines élections municipales, communales, législatives et présidentielles en 2026.

Jacob Y./La rédaction

First Afrique Tv